top of page

Le saviez-vous ? (Frapin, un cognac au sommet)

Anecdotes & autres histoires pour briller dans vos diners entre amis.



Crédit : Illistrations, Louise Adélaïde Sainderichin, 2021


Le vignoble du cognac couvre environ 75 000 hectares, répartis entre la Charente-Maritime, une grande partie de la Charente, et quelques communes de la Dordogne et des Deux-Sèvres.


En 1936, la région de production du cognac devient officiellement une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), devisée en 6 crus, dont les plus célèbres sont la Grande Champagne, la Petite Champagne ou pour certains la Fine Champagne (qui, sans être un cru à part entière, correspond à un assemblage d’eaux-de-vie de Grande et de Petite Champagne, composé a minima de 50 % de Grande Champagne).


La famille Frapin bénéficie d’un vignoble exceptionnel s’étendant sur plus de 240 hectares exclusivement situés au cœur de la Grande Champagne, un terroir d’exception au profit d’un grand cognac.

____________________________________________________________________________


D’ILLUSTRES ANCÊTRES


La première cuvée née du château en 2019 fût nommée Clarisse du nom de leur fille ainée.


Arrivée en Charente, dans les environs de Segonzac il y 750 ans, en 1270, la famille Frapin est d’abord une famille de vigneron avant de devenir une famille de distilleurs depuis 21 générations.


En 1494, François Rabelais voit le jour, fils d’Anne-Catherine et Antoine Rabelais. Homme libre et libre penseur, il offre une critique sensible et constructive sur les grandes questions de son temps.


(Portrait anonyme de Rabelais exposé au château de Versailles)


En hommage à cet illustre ancêtre, la Maison Frapin signe son logo et l’une de ses cuvées d’exception la « Rabelais » d’une plume en l’honneur de ce célèbre écrivain humaniste.


En 1697, Pierre Frapin reçoit du Roi Louis XIV un blason qui deviendra l’emblème de la maison.


_____________________________________________________________________________


L’EXPOSITION UNIVERSELLE, UNE RÉCOMPENSE EN OR


A. Maulde et Cie, imprimeur Auteur inconnu — musée Carnavalet, Affisch för världsutställningen i Paris 1889

Le patrimoine mondial de l’UNESCO (ou patrimoine mondial de l’humanité) est un regroupement de site ayant une valeur universelle exceptionnelle. Celle-ci est élaborée dans le but de de préserver et de transmettre ce patrimoine aux générations futures.


Cela fait déjà plus de 20 ans : c’est en 1999 que Saint-Émilion et ses vignobles (Saint-Émilion, Saint-Émilion Grand Cru, Lussac Saint-Émilion et Puisseguin Saint-Émilion) sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Une véritable consécration pour ce vignoble et une grande première pour un paysage viticole.


Particulièrement protégé, toute modification du vignoble, de sa structure, de son sol ou de l’occupation végétale d’une parcelle doit être approuvée par une commission composée des services de l’État, de l’INAO, des Architectes des Bâtiments de France et du Conseil des Vins de Saint-Émilion.



_____________________________________________________________________________


UN COGNAC DISCRET SUR LES LES PLUS GRANDES TABLES



Le Château Clarisse est encore un peu jeune pour prétendre palmarès des plus folles enchères. Au sein de l’appellation Saint-Emilion ce sont tout particulièrement les vins de l’appellation Saint-Emilion Grand Cru qui remportent le palmarès des vins les plus côtés. Aussi célèbres pour leurs noms que pour les classements en premier grand cru classé A, les vins des Château Pavie (promu en 2012), Château Angelus (promu en 2012), Château Ausone et Château Cheval Blanc affolent les enchères.


Frapin Carafe Limited Edition 750 Cognac


Revu tous les dix ans depuis sa création en 1955, le classement des vins de Saint-Emilion de 2022 promet de nombreuses surprises ! Rien que l’absence des Château Cheval Blanc et Ausone dans la compétition fait l’effet d’un séisme au cœur du vignoble.


Affaire à suivre !


_____________________________________________________________________________


ET LES ENCHÈRES ?


Les cognacs de la Maison Frapin se font plutôt discrets aux enchères sauf quand on mentionne la vente aux enchères caritatives, la Part des Anges.


A l’occasion de la 6e vente de la Part des Anges organisée par l’interprofession du cognac, la plus grosse enchère a été atteinte par un cognac Frapin Millésime 1985, contenu dans une dame-jeanne de 5 litres.

Photo DR


Cet exemplaire unique, en provenance des chais du château Fontpinot, a trouvé preneur pour 15 000 euros, pour une estimation entre 3500 et 5000 euros.

54 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page